Un peu d'histoire

Cette partie est tirée de la notice historique réalisée par André Bailly, président de la société buxynoise de recherches historiques, vice-président de la société d'histoire et d'archéologie de Chalon sur Saône, publiée au début des années 1980.

D'après André Bailly, le plus ancien nom connu à Sassangy est Chassingiacum.
Les archives font également paraître d'autres noms Chassingiacus, Chaissanges, Chassangey, Chassengy, Saissangy entre autres.

L'origine du nom Sassangy n'est pas connue précisément. Il peut venir de Cassenium ou Cassanius, nom d'un homme latin avec le suffixe acum ou acium ou bien de Cassano, mot latin signifiant chêne avec le suffixe acium.

La commune a été instaurée en 1789. Avant cette date, Sassangy a eu plusieurs propriétaires; depuis au moins le IXème siècle le comte de Chalon puis le Duc de Bourgogne après 1235 et le roi de France de 1477 à la Révolution.

D'après l'annuaire de Saône et Loire de 1843, Sassangy est décrit de la manière suivante "à 4 km de Buxy, 2 myriamètres de Chalon. 459 habitants, 617 ha dont 334 en terres labourables, 80 en prés, 40 en vignes, 59 en bois, 68 en terres incultes. Plusieurs carrières de pierre à bâtir donnant de la taille. 3 moulins à eaux et 1 à vent. Un bureau de tabac et de poudre de chasse. Foires les 9 avril et 31 août; vente de bétail. Perception de Cersot. Bureau de poste à Buxy".

 Agriculture :

Bien qu'ayant décliné, la production de vin fut importante à Sassangy. En 1843, il y avait 40 ha de vigne, 43 ha en 1900 et 80 ha en 1905. Les meilleurs crus étaient Violettes, Charbouillottes, Poulards, Clos Vert et Pannessottes.

Le 1er dénombrement réalisé sur Sassangy indique en 1866 la présence de 30 chevaux, 1 mulet, 5 ânes, 190 bovins, 367 moutons, 139 porcs, 25 chèvres et 34 ruches.

En 1877, a été relevé 21 chevaux, 3 mulets, 7 ânes, 153 bovins, 292 moutons, 70 porcs, 23 chèvres, 25 ruches, 4 dindes, 117 oies, 82 canards, 880 poules et poulets, 9 pigeons et 22 chiens.

En 2014, à l'heure de cette rédaction, nous n'avons pas autant de détail sur le dénombrement des animaux de la ferme ...

L'eau :

Le problème posé par le manque d'eau tiendra en souci le conseil municipal pendant plusieurs années. La distance pour abreuver les animaux est importante et le linge est lavé dans la Guye à 1,5 km du bourg. Ainsi, en 1902 est décidé de construire un abreuvoir et un lavoir près de l'école. L'eau arrivera dans le bourg au début des années 1910.

 Les moulins :

Le moulin de la Marienne, appelé ensuite le moulin Dryvon. Il deviendra le moulin des habitants de Sassangy en 1715. La mouture du grain se faisait moyennant 1/16ème laissé au meunier pour son salaire.

Le moulin Pendant fut un moulin à eau, puis à vapeur et enfin avec un moteur diesel, il fonctionna jusqu'en 1968.

Nous n'avons pas de renseignements sur le Moulin des Planches ni sur le Moulin à vent, qui était situé à l'emplacement de la carrière de Sassangy.

Le Château :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Sassangy

La Halle :

La Halle était la propriété du seigneur, qui profitait des jours de foire et de marché pour obtenir ses droits habituels, source de revenus. La Halle devient la propriété de la commune en 1793. Elle fut dans un premier temps louée afin de dégager du revenu à la commune. Mais, en très mauvais état, le conseil municipal décida de résilier le bail. Les travaux de rénovation étant trop lourds pour la commune, elle sera supprimée en 1857 et remplacée par une maison d'école. La Halle se situait au centre du village, là où nous trouvons aujourd'hui la mairie, la salle des fêtes et le logement communal.

L'école :

Le village avait peu de ressources financières pour établir une école communale dans un bâtiment communal. A plusieurs reprises ont été vendues des parcelles de terrains afin d'avoir quelques moyens pour instruire les enfants. Ce n'est qu'en 1858 que le préfet donnera son accord pour la transformation de la Halle en maison d'école. Cette école ouvrit en 1860. Elle était fréquentée par les garçons, les filles allant à Cersot. La Mairie s'installera dans le bûcher inoccupé de l'école en 1887.

D'après les archives, il y aurait eu une école privée vers la fin du XIXème siècle.

Les commerces de Sassangy :

D'après l'annuaire de Saône et Loire, on trouve en 1900 les commerces suivants : alambic (Lebeau), aubergistes (Berthenet, Vallot), charron (Berthenet), charron-forgeron (Gambut), cordonnier (Vannier), épiciers, merciers (Bonzon, Vallot), jardinier (Fleury), maçon (Labrande), meuniers (Delavigne, Gaillard), perruquiers (Vallot, Berthenet), sabotiers (Delorme, Durand, Rolland), scieur de long (Sendant père), tabac et pipes (Berthenet).

 et l'évolution de la population ...

D'après les archives municipales de 1846 :

 

Maisons

Ménages

Individus

Le Bourg

72

72

289

La Redoute

10

10

29

Lys

25

25

92

Moulin Belas

1

1

5

Maizerolles

2

2

13

La Roche

1

1

10

Moulin Rivon

1

1

7

 

112

112

445

 

1851 : 460 habitants
1856 : 458 habitants
1861 : 461 habitants
1866 : 426 habitants
1872 : 372 habitants
1876 : 333 habitants
1881 : 322 habitants
1886 : 328 habitants
1891 : 353 habitants
1901 : 316 habitants
1906 : 289 habitants
1912 : 267 habitants
1975 : 89 habitants
Au dernier recensement, 2014 : 152 habitants

 Lys :

D'après diverses sources historiques, Lys possédait une nécropole mérovingienne. Plusieurs séries de recherches ont été effectuées sur ces sépultures, qui dateraient du haut Moyen Age. Les dernières fouilles archéologiques réalisées en 1975 ont montré que le site avait été précédemment pillé.